Le 29 décembre prochain marquera un triste anniversaire. En 2013, ce jour-là, Michael Schumacher était victime d’un terrible accident de ski à Méribel. Depuis cinq ans, l’ancien pilote de Formule 1 se bat pour recouvrer une partie de ses moyens. Objet de soins très lourds et d’une assistance médicale permanente, «Schumi» fêtera ses 50 ans le 3 janvier prochain, entouré de sa femme Corinna, ses enfants Gina et Mick, récemment sacré champion d’Europe de Formule 3, et peut-être de quelques amis. Fidèle parmi les fidèles, Jean Todt ne manquera pas de passer lui souhaiter son anniversaire dans sa propriété de Gland en Suisse. L’ancien patron de la Scuderia Ferrari, avec lequel Schumacher a remporté cinq de ses sept titres de champion du monde (2000, 2001, 2002, 2003, 2004), se rend régulièrement au chevet de la légende. «Je lui rends visite au moins deux fois par mois», a confié l’actuel président de la FIA à Auto-Bild.

«Je suis toujours prudent quand je dis quelque chose. Mais c’est vrai que j’ai regardé le dernier Grand Prix du Brésil (ndlr, le 11 novembre dernier) avec Michael, chez lui, en Suisse, a ajouté Jean Todt, très ému face aux questions de nos confrères allemand. Il y a des photos de lui partout dans mes bureaux et appartements. Le temps passé avec Michael restera toujours dans les mémoires comme le meilleur de ma vie. Nous nous aimons parce que nous avons écrit une histoire incroyable ensemble». Depuis son accident, très peu d’informations circulent sur l’état de santé de Michael Schumacher. En août dernier, des proches de l’ancien champion confiaient à Paris-Match: «Quand on l’installe dans sa chaise roulante face au magnifique panorama des montagnes surplombant le lac, il arrive que Michael pleure».