Lewis Hamilton reconnaît que Mercedes n’a pas encore clairement identifié la cause de ses problèmes à Austin et Mexico.