Pippa Mann, qui a disputé les 500 miles d’Indianapolis six fois, reproche aux W Series de créer une « ségrégation » entre hommes et femmes.