Lotus envisagerait d’abandonner les moteurs Toyota pour des blocs venus de chez Volvo, autre marque du groupe Geely.