Alors que l’Italie est secouée par l’épidémie de coronavirus, il semblerait pourtant que deux circuits transalpins tentent de remplacer le Grand Prix de Chine, reporté en raison justement du Covid-19. «Imola et le Mugello ont des aspirations claires et légitimes pour retrouver la F1, confie ainsi Angelo Sticchi Damiani, directeur de l’ACI. Mais il me semble difficile selon moi d’organiser un Grand Prix maintenant d’ici avril sur des circuits qui n’ont pas accueilli la F1 récemment.» 

A lire aussi