La surprise fut grande pour Hans-Joachim Stuck lorsqu’il découvrit son ancienne monture, la Porsche 962 C, comme surgie du passé sous sa robe entièrement restaurée. Le résultat de 18 mois de travail par le département Patrimoine et Musée de la marque allemande. « En organisant cette réunion après plus de trois décennies, nous n’avons pas seulement surpris Hans-Joachim Stuck, nous avons aussi fait un petit voyage dans le temps. L’histoire du sport automobile autour de la 962 C est unique« , déclare Achim Stejskal, responsable du patrimoine et du musée Porsche. Etaient présents également pour la présentation Norbert Singer, l’ancien ingénieur de course de Stuck, et Rob Powell, le designer derrière la livrée noire, jaune et rouge de la machine (voir diaporama).

Une brève mais fructueuse carrière sportive

Il y a 35 ans, le pilote, aujourd’hui septuagénaire, remportait l’ADAC Würth Supercup à son volant. La série inaugurale des prototypes du légendaire Groupe C lui avait permis de tester la nouvelle transmission à double embrayage (PDK) de Porsche. L’apparence de la 962 changea avant sa deuxième course, les 200 miles du Norisring, avec l’arrivée de Shell en tant que sponsor.

En 1988, Porsche courut également en jaune et rouge durant une saison où Stuck batailla ferme pour défendre son titre en Supercup. Après cette courte mais fructueuse carrière sur les pistes, la Porsche entama sa deuxième vie en tant que voiture d’essai dans le département d’aérodynamique de Weissach, avant de servir de véhicule de référence pour la collection d’entreprise du constructeur.

Comment sa restauration a-t-elle débuté ?

Armin Burger et Traugott Brecht de Historic Motorsport étaient conjointement responsables de la reconstruction de la voiture. « Nous ne cessions de croiser cette voiture dans l’entrepôt. Il y a environ un an et demi, nous avons décidé de l’en sortir, de la transférer à Weissach et de commencer à travailler dessus », explique Burger. Lui et son équipe ont dû reconstruire de nombreuses pièces disparues depuis longtemps. « La coopération avec les autres départements de Porsche a été formidable. Nous avons trouvé presque tout ce dont nous avions besoin dans un rayon d’à peine 30 mètres ».

« Lorsque vous entendez les bonnes personnes parler du véhicule, tout devient immédiatement clair. Nous avons appris une quantité incroyable de choses grâce à deux témoins qui étaient là quand tout s’est passé », ajoute-t-il. Les experts ont entièrement reconstruit le soubassement, modifié la disposition des radiateurs et procédé à d‘autres ajustements de la carrosserie. Ils ont ensuite présenté la voiture aux médias européens lors d’un atelier au centre de Weissach.

Le concepteur de la livrée, Powell, a apporté différentes épaisseurs de ruban adhésif, des pochoirs et des croquis datant de 35 ans. « Stucki a immédiatement aimé le design de ma première esquisse », se souvient-il. « C’est très important, par exemple, pour que les peintres puissent planifier correctement la découpe. À propos, je continue à penser que la combinaison de couleurs jaune et rouge est moderne. »

Une technologie pionnière d’embrayage

« Je suis un grand fan de la transmission à double embrayage Porsche PDK et je suis fier d’avoir été autorisé à la tester dans la 962 à l’époque », commente à son tour Stuck. « Le fait de pouvoir garder les mains sur le volant lors des changements de vitesse à plein régime m’a fait du bien dès le départ ». Aujourd’hui, cette technologie est disponible dans toutes les Porsche.

Une deuxième surprise attend Stuck à quelques mètres de la zone d’essai, lorsqu’il découvre sa combinaison de course rouge des années 80 et qu’il est ravi de constater qu’elle lui va toujours. « Pour moi, la période passée chez Porsche a été la plus réussie de toute ma carrière », dit-il en enfilant son casque blanc décoré d’étoiles et en montant à bord (voir vidéo ci-dessous). Contrairement au modèle de base, la 962 C a un empattement plus long de 120 millimètres et des pédales qui sont montées derrière l’essieu avant monté à l’avant.

Les retrouvailles en piste

« Nous avons réservé à Stucki un accueil très chaleureux chez Porsche », révèle Singer. « Il a toujours été l’un des pilotes dont je pouvais interpréter les réactions avec précision, comme les données d’un capteur ». L’ancien pilote entame son premier tour sur la piste d’essai de Weissach, longue de deux kilomètres et demi, et tous les spectateurs se taisent en regardant la voiture de course du Groupe C. « La voiture m’emmène automatiquement dans un voyage dans le temps et me rappelle de nombreux souvenirs. Je n’oublierai jamais l’atmosphère qui règne sur les circuits de course », sourit Singer.

La 962 C a fait sa première apparition publique il y a quelques semaines lors de la Nuit du son numérique du Musée Porsche. Elle fera de nombreuses autres apparitions au cours de l’année à venir, avec des événements de conduite et de présentation prévus pour le prochain anniversaire des « 40 ans du groupe C ».

Vidéo : tuningblog.eu

A lire aussi :