«Je pense que l’on doit maintenant porter le brassard», a dit le ministre de l’Economie, dans une émission télévision mardi soir sur la chaîne allemande ZDF. Il a ajouté qu’il «tenterait peut-être (sa) chance» s’il était joueur. Il s’agit d’une «protestation modérée», après tout ce n’est qu’un brassard, et pas une action «élaborée» comme les militants pour le climat qui ont défrayé la chronique récemment en aspergeant des oeuvres d’art et bloquant des rues en Allemagne et d’autres pays, a-t-il déclaré.

Le ministre écologiste a ajouté qu’il «serait intéressé de voir ce que l’arbitre ferait si un (joueur, ndlr) venait avec le brassard». L’Allemagne rentre mercredi dans le tournoi, avec un premier match contre le Japon. La ministre de l’Intérieur, Nancy Faeser, est au Qatar pour assister à la rencontre.

Interrogée mercredi matin sur la chaîne allemande Die Welt, elle a incité les fans allemands au Qatar à porter ce genre de symboles, tout en insistant sur le fait qu’elle ne pouvait pas garantir leur sécurité. «Je pense qu’il faut montrer ouvertement ce genre de symboles», a répondu la ministre social-démocrate, questionnée sur ce que devaient faire les fans allemands au Qatar. Et d’ajouter: «Je peux juste garantir la sécurité (des fans, ndlr) en Allemagne. C’est pour cela que c’est une question difficile sur la recommandation. Chacun est libre de décider comme il veut. Mais je pense qu’il faut montrer ouvertement ce genre de symboles».