Avec sa défaite face au Sénégal (3-1), le Qatar est quasiment éliminé de la Coupe du monde.

«Nous sommes désolés», a lancé le défenseur qatari Tarek Salman «aux supporters et au pays» après la défaite contre le Sénégal (3-1) qui élimine presque son équipe dès le premier tour, une première pour un hôte de la Coupe du monde.

«Nous voudrions dire que nous sommes désolés aux supporters et au pays, nous les faisons se sentir mal en perdant deux matches de Coupe du monde d’affilée» a dit le défenseur, entré en jeu en fin de match.

«Malheureusement ce n’est vraiment pas bon d’être déjà éliminés du tournoi», a-t-il soupiré, bien que la Qatar conserve encore un mince espoir, si les Pays-Bas battent l’Équateur.

Pour Salman, son équipe a «joué un bon match, mais les petits détails changent les grands matches, nous avons commis deux erreurs, ils ont marqué deux buts. Pourtant il y a eu des moments où nous jouions mieux qu’eux, nous avons marqué un but. Nous étions bons quelques minutes, cela ne suffit pas contre le champion d’Afrique».

«Nous devons apprendre de nos erreurs», a-t-il ajouté.

Son entraîneur, l’Espagnol Felix Sanchez, savait «à quel point cette compétition est difficile. Nous voulions aller plus loin mais nous connaissons notre position, nos limites car nous sommes un petit pays, une petite population, avec un championnat pas très compétitif mais nous avons déployé beaucoup de moyens».

«La plupart des adversaires sont meilleurs», a ajouté le technicien, «mais les joueurs s’en sont bien sortis, à certains moments ils ont réussi à rivaliser avec des joueurs bien meilleurs».

«L’attente était aussi d’organiser une belle compétition et c’est réussi», a ajouté l’Espagnol.

«La Coupe du monde se déroule tellement bien, ils (les supporters) voulaient voit le pays gagner, nous sommes vraiment désolés», a conclu Tarek Salmane.

Coupe du monde : quels sont les meilleurs buteurs de l’histoire des Bleus ?

Accéder au diaporama (15)