Le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) a signé son troisième succès en Coupe du monde cette saison en devançant au sprint son grand rival, le Belge Wout Van Aert, dimanche sur le circuit sablonneux de Bénidorm en Espagne.

Au terme de cette 13e des 14 manches de la compétition disputée devant 15.000 spectateurs, le Belge Laurens Sweeck (4e) s’est lui adjugé la victoire finale en Coupe du monde devant son compatriote Michael Vanthourenhout, grippé et forfait dimanche. La dernière manche est programmée le week-end prochain à Besançon en France, une semaine avant les championnats du monde à Hoogerheide aux Pays-Bas.

L’épreuve espagnole mettait aux prises pour la dernière fois cette saison les trois ténors de la discipline: Tom Pidcock, Wout Van Aert et Mathieu van der Poel. Pidcock qui ne défendra pas son titre mondial le 5 février à Hoogerheide –il se concentre désormais sur la saison sur route– a d’emblée tenu à faire honneur une dernière fois à son maillot arc-en-ciel en plaçant une accélération peu avant la mi-course. Mais le coureur de la formation Ineos n’a pu réagir lorsque le tandem Van der Poel/Van Aert a pris la course en mains quelques instants plus tard.

Le Néerlandais (très l’aise dans le sable) et le Belge, qui seront les deux grands favoris des Mondiaux, se sont rendu coup pour coup, multipliant les accélérations, finissant pas se disputer la victoire au sprint, à l’avantage de «VDP». Ce dernier a ainsi pris sa revanche sur Van Aert qui l’avait devancé quinze jour plus tôt à Zonhoven en Belgique. De quoi rendre très incertaine la lutte pour le maillot arc-en-ciel dans quinze jours.