Nous vous en parlions ici, la FIA et Liberty Media, le détenteur des droits commerciaux de la F1, envisagent d’introduire le concept des « courses qualificatives » ou « sprint » dans la discipline-reine dès cette saison 2021.

Après discussions en interne, il s’avère qu’un accord serait proche d’être enterré entre les parties concernées pour l’organisation de ce type d’épreuve le samedi de trois Grands Prix. Un temps pressenti, le Canada ne fait plus partie de l’équation, les destinations retenues étant la Grande-Bretagne (Silverstone), l’Italie (Monza) et le Brésil (Interlagos).

Les écuries ont posé leurs conditions

Avoir le feu vert des acteurs principaux étant une condition-clé, Liberty Media aurait accepté plusieurs conditions d’ordre financier pour pouvoir organiser ces nouvelles mini-épreuves. Les coûts supplémentaires de faire rouler deux monoplaces en configuration « course » le samedi seraient ainsi couverts pour chaque formation. Il en irait de même pour les coûts de réparation liés à un accident lors d’une de ces courses. Pour ce faire, Liberty a accepté de verser la somme d’un demi-million de dollars à chaque écurie pour couvrir les frais, tout en relevant la limite du budget capé en place pour la première fois cette année.

Comment ça marche ?

Baptisées ‘Qualifications sprint’, ces joutes du samedi se disputeront sur 100 km et attribueront des points, comptant pour les championnats pilotes et constructeurs, aux…Lire la suite sur Sport Auto