Lewis Hamilton est un garçon imperturbable. Malgré un tête-à-queue au début de Q2, et un passage dans les graviers, le Britannique est tranquillement rentré aux stands, a changé ses pneus, et après un drapeau rouge de quelques minutes, a pu repartir à l’assaut du chrono. Cette légère frayeur déjà évacuée, le champion du monde en titre a signé le deuxième temps de Q2, à trois dixièmes de son coéquipier, Valtteri Bottas.

Et, en Q3, il réussi à faire ce qu’il fait le mieux depuis plus d’une décennie : il a tout mis en ordre dans sa voiture et dans son esprit, et a surclassé la concurrence. Seul Bottas a pu résister. Première tentative : Hamilton en 1’24″616, record de la piste, déjà battu par le Finlandais en Q2 avec des mediums (1’25″015), explosé. Son coéquipier n’est qu’à 15 centièmes (1’24″631), mais Max Verstappen (Red Bull), 3e, à plus d’une seconde !

Quelques instants plus tard, les dix pilotes qualifiés en Q3 repartent en piste, avec l’espoir d’améliorer leur chrono. Hamilton fait partie de ceux qui y parviennent : 1’24″303. Nouveau record de la piste, évidemment, battu une troisième fois en moins d’une demi-heure. Bottas améliore également (1’24″616) mais trop peu pour battre le roi de la pole (91e en carrière, 7e à Silverstone).