Robert Kubica pense que l’attribution du point à l’auteur du meilleur tour peut rendre les fins de courses « étranges ». Les pilotes aiment plutôt cette idée.