Nico Rosberg pense que Ferrari eu raison de donner des consignes au Grand Prix de Chine, même si elles n’ont pas donné l’effet espéré.