L’éventualité du retour de l’attaquant belge Romelu Lukaku (Chelsea) à l’Inter Milan est une «piste faisable» mais il y a «encore des difficultés», a souligné lundi Giuseppe Marotta, administrateur délégué du club nerazzurro. «La piste Lukaku est faisable, mais il y a encore des difficultés et nous devons voir si on peut aboutir ou non», a affirmé le dirigeant milanais sur Rai Radio 1.

«On a le devoir de construire une équipe compétitive, dans le respect des équilibres financiers. À partir de là, on mène des sondages et des négociations. On doit avoir l’ambition d’explorer toutes les voies, sans craindre de ne pas y parvenir», a-t-il ajouté.

Lukaku, fer de lance de l’Inter Milan championne en 2021, avait rejoint Chelsea l’été dernier pour un transfert évalué à quelque 115 millions d’euros. Mais l’international belge de 29 ans, sous contrat jusqu’en 2026 avec les «Blues», n’avait pas caché en décembre être insatisfait de son temps de jeu à Londres et évoqué ses regrets d’avoir quitté Milan. Selon la presse italienne, Chelsea pourrait accepter de laisser son joueur à l’Inter la saison prochaine sous la forme d’un prêt payant de l’ordre de 10 millions d’euros, hors bonus.

Concernant les autres dossiers du mercato, Giuseppe Marotta a confirmé que les négociations continuaient avec l’Argentin Paulo Dybala, laissé libre par la Juventus, et écarté l’idée d’un départ de son compatriote Lautaro Martinez, «un élément indispensable».

Il a aussi confirmé l’officialisation prochaine des arrivées du milieu arménien Henrikh Mkhitaryan, en fin de contrat à la Roma, et du gardien camerounais André Onana (Ajax Amsterdam), annoncé depuis des mois. Au rayon des départs, il n’a en revanche pas fermé la porte à un transfert du défenseur central slovaque Milan Skriniar, annoncé proche du Paris SG, en assurant évaluer des «alternatives possibles» à son poste.