TOPS/FLOPS – Le show des Red Bull à Djeddah, le tir-groupé d’Alpine, la déception Ferrari…retrouvez les tops et les flops du Grand Prix d’Arabie saoudite.

TOPS

Perez et la remontée de Verstappen

Intouchable Red Bull. La pole et la victoire pour Sergio Perez qui a validé un excellent week-end et se redonne de la confiance. Le Mexicain n’a pas vraiment tremblé à Djeddah car son coéquipier partait de loin. Quinzième sur la grille, Max Verstappen a réalisé la remontée du jour, un peu aidé par la voiture de sécurité au tour 18 provoquée par Lance Stroll, et a terminé deuxième. Avec le meilleur tour à la clé, le Néerlandais conserve la tête du championnat pour un petit point face à Perez. Deux courses, deux doublés pour les voitures autrichiennes.

Russell donne le sourire à Mercedes

Un podium un peu inespéré pour l’écurie allemande. Quatrième et cinquième à l’arrivée, les Mercedes ont fait ce qu’elles pouvaient faire de mieux à Djeddah en inscrivant de gros points. Mais une surprise est arrivée juste après le podium avec la pénalité de dix secondes infligée à Fernando Alonso, troisième en course. Cela a propulsé George Russell au troisième rang et donc sur le podium, son dixième en carrière.

Le tir-groupé d’Alpine

Six points dans l’escarcelle. Huitième, Esteban Ocon a perdu quelques positions par rapport à celle qu’il occupait sur la grille (6) mais le Français a fait une course solide et rapporte quatre points. Même chose pour Pierre Gasly qui partait dixième et termine neuvième à Djeddah. Le Tricolore a fait une course sérieuse et s’offre un deuxième top 10 en deux courses avec Alpine.

FLOPS

Ferrari continue de décevoir

Pas de révolution à Djeddah pour la Scuderia. Les voitures italiennes, piégées par la voiture de sécurité, ont énormément souffert en piste dimanche, notamment sur la gomme dure. Quatrième sur la grille, Carlos Sainz se contente d’une modeste sixième place à l’arrivée, juste devant Charles Leclerc. Le Monégasque a lui signé une bonne remontée puisqu’il s’élançait douzième mais cela reste insuffisant pour Ferrari qui termine à plus de 35 secondes des Red Bull… Fred Vasseur a du travail.

McLaren en difficulté

Après un premier week-end très compliqué à Bahreïn, McLaren n’a pas relevé la tête à Djeddah. En Arabie saoudite, Oscar Piastri a été malchanceux et Lando Norris pas vraiment au rendez-vous. Pourtant, le jeune australien avait brillé en qualifications avec le neuvième chrono mais dès le premier tour de la course il a cassé son aileron avant après un contact avec Pierre Gasly. Ruinant sa course d’entrée et imité dans la foulée par son coéquipier. Au tour 7, les deux McLaren étaient dernières et se classent au final 15e (Piastri) et 17e (Norris).