Le leader Metz s’est imposé chez son dauphin Brest 23-19 mercredi lors du choc de la 13e journée de la Ligue féminine de handball, un succès très précieux pour le club lorrain dans sa quête d’un 25e titre. En s’adjugeant cette «finale» de la phase aller, les Messines prolongent leur invincibilité en championnat et ont désormais quatre points d’avance sur Brest. Or cette saison, la D1 féminine change de formule, il n’y a plus de play-offs et le premier du classement est donc sacré champion de France.

Dans leur salle à guichets fermés (4.000 spectateurs), les Brestoises ont pourtant tenu tête aux Messines, comptant même jusqu’à quatre buts d’avance lors du premier acte. Grâce à une Julie Foggea impeccable avec 8 arrêts en première période, le BBH a réussi à contenir la meilleure attaque du championnat et conserver une longueur d’avance à la pause (11-10).

Sept sur sept en janvier

Mais Metz a repris les commandes de la partie en dominant nettement la deuxième période, grâce notamment à Kristina Jorgensen (8 buts, meilleure marqueuse du match). Les Brestoises n’ont jamais réussi à recoller, à l’image de Pauletta Foppa qui n’a inscrit aucun but, et s’inclinent 23-19. Après cette victoire, tout va pour le mieux pour les Messines qui finissent leur mois de janvier avec 7 victoires en 7 matches. Outre ce succès mercredi, elles viennent aussi de s’imposer à domicile face aux redoutables Hongroises de Györ (29-28) samedi en Ligue des champions et ont quasiment validé leur billet pour les quarts de finale.