A l’occasion de la 7e journée de Ligue des champions, le PSG s’est imposé contre les Danois de Gudme. Un résultat qui lui permet de reprendre provisoirement la tête de la poule A.

Le Paris SG, grâce notamment à un Jannick Green impérial dans le but, a battu Gudme (41-36) mercredi à domicile lors de la 7e journée de la Ligue des champions de hand, reléguant le club danolis à bonne distance au classement.

Le PSG reprend la tête de la poule A (12 pts) aux Hongrois de Veszprem (11 pts) en attendant leur match à la maison contre le modeste club de Zagreb, jeudi.

Surtout, à mi-parcours, il possède cinq longueurs d’avance sur Gudme (4e, 7 pts, comme Magdebourg) dans la lutte pour les deux premières places synonymes de qualification directe pour les quarts de finale sans passer par la case barrages (places 3 à 6).

S’il doublait la mise face à la formation danoise lors de la prochaine journée, le PSG l’écarterait définitivement de la course.

Mais le champion du Danemark donnera beaucoup de fil à retordre aux Parisiens, comme mercredi où les hôtes ont mis plus d’une période et demie à se détacher, tout en restant jusqu’aux trois dernières minutes sous la menace adverse.

Le gardien Jannick Green en feu

Le PSG, sans l’une de ses principales armes offensives depuis le début de saison, l’arrière gauche Elohim Prandi, blessé vendredi en championnat, a longtemps buté sur la défense danoise, à l’image de son géant letton Dainis Kristopans (7 buts sur 11 tentatives, les trois premières manquées).

Et peut remercier son gardien danois Jannick Green (17 arrêts à 33% de réussite), qui a écoeuré pendant toute la rencontre les attaquants de Gudme.

En tout début de match pour éviter que Paris ne prenne quatre buts de retard (9e, 1-4), en milieu de première période pour participer à la remontée de son équipe (11-9 à la 20e minute après un 5-0), puis juste après la mi-temps (16-16) avec quatre arrêts sur les cinq premiers tirs danois.

Green, arrivé cet été, a continué son festival pendant la seconde période, marqué notamment par une splendide double parade à bout portant (28-25, 46e).

Dans la foulée, le pivot polonais Kamil Syprak a donné quatre buts d’avance au PSG, qui a fini par faire plier le champion du Danemark.