Le Monde publie ce lundi un extrait du témoignage de l’international français, victime d’une tentative d’extorsion en mars dernier.

Un témoignage glaçant. Qui fait froid dans le dos. Braqué dans la nuit du 19 mars dernier dans un appartement à Chanteloup-en-Brie (Seine-et-Marne), Paul Pogba a raconté aux policiers sa version des faits dans une affaire qui bouscule le football français et aura peut-être des répercussions sur la vie de l’équipe de France. Une soirée que le principal intéressé n’oubliera jamais.

Braqué par deux hommes cagoulés et armés

Le Monde publie ce lundi un extrait de ce qu’a dit le champion du monde aux enquêteurs alors qu’il était menacé par deux hommes armés après avoir été emmené par des « amis » dans cet appartement de la région parisienne suite à un début de soirée passé à Paris auprès de quelques potes d’enfance.

« J’avais peur, a consenti Paul Pogba, absent avec les Bleus cette semaine en raison d’une blessure qui le rend incertain pour la Coupe du monde (20 novembre-18 décembre). Les deux gars ont rebraqué leurs armes sur moi. Du coup, en étant braqué ainsi sous la menace, je leur ai dit que j’allais payer. Ils criaient : “Ta gueule, baisse les yeux”. (…) L’un des deux cagoulés a parlé à l’oreille de Roushdane (NDLR : l’un des cinq suspects incarcérés). Quand les gars cagoulés repartent, Roushdane m’a dit qu’il fallait que je les paye, sinon on était tous en danger. »

Le téléphone de Pogba confisqué sur place

Nos confrères assurent que sur place, le téléphone de Pogba lui est confisqué. « Deux hommes cagoulés, porteurs de gilets pare-balles et lourdement armés » débarquent dans la pièce et mettent en joue le footballeur. Le dénommé Roushdane K lui réclame alors de payer 13 millions d’euros, dont 3 millions en espèce pour la « protection assurée » ces dernières années. Cette soirée-là, il n’aurait été en mesure de quitter les lieux qu’après 4h du matin. Les maitres chanteurs ordonne à Paul Pogba de payer cette somme sous peine de voir une vidéo où il aurait demandé à un marabout de jeter un sort à Kylian Mbappé et d’autres adversaires.

Mathias Pogba, 32 ans, frère du champion du monde, a été mis en examen pour extorsion en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs criminelle. Selon une source proche de l’enquête, il a été placé sous le statut plus favorable de témoin assisté pour les faits de séquestration dans la nuit du 19 au 20 mars. Il a été placé en détention provisoire. Les quatre autres suspects, des proches des frères Pogba âgés de 27 à 36 ans, ont été mis en examen notamment pour extorsion avec arme, séquestration en bande organisée et association de malfaiteurs criminelle.


À VOIR AUSSI – Affaire Pogba: cinq personnes placées en garde à vue, dont Mathias Pogba