La cour administrative d’appel de Paris a donné jeudi son feu vert au projet de piscine d’entraînement d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) en vue des JO de Paris 2024, dont la nouvelle mouture préserve les jardins ouvriers attenant.

«Deux permis modificatifs sont intervenus, qui ont profondément modifié le projet d’origine en supprimant d’abord le restaurant initialement prévu, puis les équipements qui devaient empiéter sur le périmètre des jardins ouvriers, en particulier la plage minérale, l’espace forme et bien-être et le solarium qui figuraient dans le premier projet», a justifié la cour administrative d’appel dans un communiqué.

Plus d’infos à suivre…