Jean-Michel Aulas Sandrine Thesillat / Panoramic

Le président de l’Olympique lyonnais a confié s’être sérieusement inquiété après le début de saison délicat de son équipe.

On n’avait jamais connu Jean-Michel Aulas comme ça. Pour Libération , le président de l’OL est revenu sur le début de saison compliqué de son club. Il a concédé s’être fait du souci : «quand j’ai vu qu’on était à autant de points de la deuxième place que du premier des quatre relégables : j’ai tout envisagé. Ça me hante» a-t-il raconté.

L’homme de 73 ans a expliqué : «la pire des choses, dans le football, c’est de descendre en deuxième division. Pas sur le plan de l’image, mais sur le plan économique. C’est une catastrophe. Quand on est allé gagner [lors de la 25e journée] à Angers , ça faisait 38 points. Dans le temps, on affirmait qu’avec 38 ou 40 points, on était sûr du maintien. C’est ce que j’ai dit aux joueurs. Tout le monde a répondu : il ne va pas bien le président. Mais oui ! C’est l’aléa du foot et ça guette tout le monde». Selon le président lyonnais, en poste depuis 1987 , «l’OL ne connaît pas d’affaissement.»