Les Monégasques ont plié mais n’ont pas rompu ce samedi à la Meinau. Les hommes de Philippe Clément s’imposent au bout du suspens.

Monaco lance parfaitement sa saison en Ligue 1 en s’imposant à Strasbourg (1-2). Le club de la Principauté a cependant frôlé le pire en fin de match. En tête grâce à Diatta (43e) et Diop (53e), les Monégasques ont vu les Strasbourgeois revenir grâce à leur buteur Diallo (65e), qui a même égalisé dans les arrêts de jeu. Avant que le VAR n’annule son but pour cause de hors-jeu.

Rencontre à moitié maîtrisée

Avant le match retour face au PSV Eindhoven ce mardi (3e tour de Ligue des Champions), les Monégasques ont séduit dans le premier acte. Sans Ben Yedder laissé sur le banc, l’attaque des Rouge et Blanc a su faire parler d’elle. Diatta s’est notamment offert un bijou en première période (43e), récompensant des mois de galère après sa blessure. Diop a également participé à la fête dès le début du deuxième acte (53e).

Oui mais voilà, Monaco aime se faire peur. Ils avaient le match parfaitement en main, et pourtant les hommes de Philippe Clément ont plié une première fois en encaissant un joli but de la tête de Diallo (65e). Ces derniers sont, à partir de moment là, sortis de leur rencontre et ont offert de nombreuses opportunités au RCSA. Diallo n’était d’ailleurs pas loin de doubler la marque en toute fin de rencontre, mais le VAR en a décidé autrement… Nubel a également sauvé les siens à deux reprises sur sa ligne, à quelques secondes du coup de sifflet final.