Pas de vainqueur sur la pelouse de la Beaujoire dimanche entre Nantes et Lens (0-0), lors de la 8e de journée de Ligue 1.

Nantes et Lens ont accouché d’une souris (0-0) dimanche après-midi, à la Beaujoire, lors de la 8e journée de Ligue 1. Une rencontre marquée par un véritable manque d’agressivité et de rythme.

La première période a été plutôt équilibrée entre deux équipes qui s’observaient et se cherchaient sans se montrer réellement efficaces et réalistes. Avec un faux rythme criant, Nantes comme Lens se sont procuré quelques opportunités intéressantes en s’échangeant de bonnes phases de jeu. Sur une perte de balle de Seko Fofana, Mohamed a été servi en profondeur mais a complètement loupé son face-à-face avec Brice Samba (7e). Le milieu Pedro Chirivella a lui aussi testé par deux fois la défense lensoise sans succès (20e, 21e). Dans le dernier quart d’heure, les Sang et Or ont enfin pointé le bout de leur nez dans la surface nantaise avec deux belles occasions : Frankowski et Cabot se sont gênés (31e) pour tirer au but, alors que Lafont a stoppé les tentatives successives de Da Costa et Fofana (33e). Un premier acte ouvert qui n’attendait qu’à s’emballer.

En seconde mi-temps, le constat a été similaire, peut-être même pire encore. Il n’y a presque eu aucune occasion pendant les 45 dernières minutes. Lens n’a tout simplement pas cadré une seule fois dans le second acte. Pourtant les hommes de Franck Haise semblaient être revenus avec de meilleures intentions, provoquant rapidement deux corners (48e). Les Canaris ont été un peu plus efficaces mais très souvent de loin avec notamment Moutoussamy (53e). Bien insuffisant en somme pour inquiéter Brice Samba, auteur de cinq arrêts. Même les changements opérés par les deux tacticiens n’ont pas apporté d’étincelles dans cette rencontre sans rythme.

Au classement, Nantes grimpe à la 15e position et s’éloigne légèrement de la zone rouge, tandis que Lens conforte sa 4e place avec de point pris à la Beaujoire.