Le Français s’est qualifié sans trop s’employer pour les demi-finales du 200 m nage libre, mardi aux Championnats du monde de natation de Budapest.

Récent champion du monde du 400 m 4 nages, Léon Marchand poursuit son petit bonhomme de chemin à Budapest. Cette fois sur 200 m nage libre, il se qualifie pour les demi-finales en 1 min 58 sec 70/100, Marchand a réalisé le huitième temps des séries dominées par l’Américain Carson Foster (1:57.94). «Je n’ai pas fait une bonne nuit donc je voulais me réveiller sur le premier 100 m», a déclaré le nageur de 20 ans. «Après, je relâche un peu au bout de 150 m parce que je vois que je suis bien devant.» La soirée de mardi s’annonce chargée pour le Toulousain qui disputera les demi-finales de l’épreuve à 19h39, 45 minutes après la finale du 200 m papillon sur laquelle il peut viser une nouvelle médaille, trois jours après son titre sur le 400 m quatre nages. «Il va falloir être fort (…) Mais je pense que ça va être sympa», a souri le nageur.

Dans les autres séries de la matinée, Maxime Grousset, qui nageait à côté de la superstar américaine Caeleb Dressel, a réalisé le cinquième temps du 100 m nage libre en 48 sec 17/100. Il s’est dit satisfait de cette «belle entrée en matière». Le jeune Roumain David Popovici a pris la première place des séries avec un chrono impressionnant de 47 sec 60. L’ado de 17 ans s’est révélé lundi en remportant le titre du 200 m nage libre.

Les demi-finales de l’épreuve démarrent à 18h26.

La Guyanaise Analia Pigrée a quant à elle obtenu son billet pour les demi-finales du 50 m dos avec le cinquième temps des séries (27.75). Elle replongera dans le bassin de la Duna Arena à 18h37. En revanche, Hadrien Salvan sur 100 m nage libre, et Enzo Tesic sur 200 m quatre nages, n’ont pas réussi à s’extraire des séries.