La Française s’est, comme la jeune Tchèque (17 ans) inclinée en 8es de finale de l’Open d’Australie. La Bélarusse, elle, impressionne.

Le chiffre : 0
Il n’y a plus de Français en lice dans les tableaux de simple à Melbourne. Caroline Garcia, crispée, n’a jamais pu déployer son jeu d’attaque et s’est inclinée 7-6 (7/3), 6-4 contre la Polonaise Magada Linette qui, après des succès contre l’Estonienne Anett Kontaveit (n°16) et la Russe Ekaterina Alexandrova (n°19), enchaîne et vivra son premier quart de finale en Grand Chelem (lors de sa 30e participation à un tournoi du Grand Chelem) contre la Tchèque Karolina Pliskova (n°30). Caroline Garcia sera sûrement longtemps hantée par les regrets d’une occasion manquée attachée à un tableau ouvert. La Lyonnaise a débuté idéalement, en confisquant d’entrée deux fois le service de sa rivale pour mener 3-0, avant de perdre le fil, à l’image d’une gestuelle brusquement moins libre, de déplacement moins vifs. Pénalisée par les fautes directes (33), elle a vu la Polonaise revenir dans le match pour mener 6-5 et la placer, en raison d’une efficacité évaporée au service (3 doubles fautes ; 49% de 1ers services), sous pression après un 1er set perdu au tie-break. « J’en peux plus ». Dans le 1er jeu du 2e set, agacée par l’emprise de Linette, Garcia à la peine a exprimé sa frustration avec rage, celle d’un jeu ligoté, privé de flammes. Dans la foulée d’une fin de saison fantastique (marquée notamment par une demi-finale à l’US Open, avant un titre au Masters), Caroline Garcia avait fait naître les rêves les plus fous. Melbourne sonne comme un arrêt brutal. Contre Leylah Fernandez au 2e tour, puis face à l’Allemande Laura Siegemund, elle avait su, sans bien jouer, escalader l’obstacle. Son jeu n’était pas totalement au rendez-vous, elle s’est logiquement effacée.

Le cavalier seul
Menée 4-2 après avoir empoché le 1er set 6-0 (13 points perdus seulement), la Tchèque Karolina Pliskova (n°30, ancienne n°1 mondiale) a trouvé les solutions pour conclure 6-4 (en 55′) contre la Chinoise Shuai Zhang (n°23). Portée par 12 aces, 33 points gagnants pour valider un 10e quart de finale en Grand Chelem.

La phrase : « S’il vous plaît, que quelqu’un m’aide à réparer ce putain de service… »

Signée Aryna Sabalenka qui n’a toujours pas concédé le moindre set en 2023. Victorieuse à Adélaïde, la Bélarusse (n°5) enchaîne. Elle a dominé la Suissesse Belinda Bencic (10e) 7-5, 6-2, n’a eu à écarter qu’une balle de break, a remporté 11 des 14 derniers jeux et disputera pour la première fois un quart de finale à Melbourne. Depuis le début du tournoi, 47,7% qu’elle a inscrit l’ont été sur des coups gagnants. L’expression d’une joueuse en confiance, en réussite. Pour une place en demi-finale, celle qui opposée à la Croate Donna Vekic, espère s’appuyer encore sur un service retrouvé (4 aces ; 78% de points inscrits sur son 1er service) grâce à l’aide d’un biomécanicien : « Je suis super heureuse que cela me soit arrivé. J’étais, à ce moment-là, ouverte à tout. Je me disais juste : “S’il vous plaît, que quelqu’un m’aide à réparer ce putain de service”. Je suis désolé d’avoir juré, mais c’était comme ça. »

Le come-back
Après deux saisons hachées par les blessures, la Croate Donna Vekic est bel et bien de retour. La Croate, conseillée par Pam Shriver, a éliminé 6-2, 1-6, 6-3 la sensation tchèque Linda Fruhvirtova (17 ans ; 82e). Elle vivra le deuxième quart de finale majeur de sa carrière, après l’US Open 2019. Fruhvirtova, un nom à retenir, aura, nullement écrasée par l’événement, une nouvelle fois fait étalage de ses qualités.

À suivre, à partir de 9 heures. Sur la Rod Laver Arena, Novak Djokovic (n°4) sera en piste contre l’Australien Alex de Minaur (n°22), un joueur qu’il n’a jamais affronté. Le Serbe, qui n’a pas perdu à Melbourne depuis 2018 (en 2022, non vacciné au Covid-10 et expulsé, il n’a pas joué), tentera d’enregistrer sa 25e victoire consécutive à l’Open d’Australie et d’égaler sa plus longue série de victoires à Melbourne. À 6h20, Andrey Rublev qui avait empoché le 1er contre Holger Rune 6-3 était mené 5-2 dans la 2e manche. Et dans le duel 100% américain JJ Wolf a empoché la 1ere manche 7-6 (7/5) contre Ben Shelton qui menait 4-2 dans le 2e set.