Le tir devrait atterrir à Châteauroux et la boxe déménage en Seine-Saint-Denis.

Les épreuves olympiques de tir et de boxe des JO-2024 de Paris vont changer de sites: le tir quitte La Courneuve (Seine-Saint-Denis) et les qualifications de la boxe ne seront plus à Roland-Garros mais en Seine-Saint-Denis, a-t-on appris mardi auprès des organisateurs et du département.

Faute de pouvoir être prêt à temps, le site de La Courneuve ne pourra pas recevoir le tir, qui a de très fortes de chances d’atterrir à Châteauroux (Indre). La boxe est bien partie pour aller à Villepinte (Seine-Saint-Denis), les finales restant à Roland-Garros. Le nouveau site des épreuves de basket n’a toujours pas été annoncé. Il est question de faire un échange avec le handball qui ne jouerait plus à Lille mais au Parc des Expos de Versailles à Paris, site dont les basketteurs ne veulent pas.

La Seine-Saint-Denis, département le plus pauvre de France et à qui a été promis un héritage olympique, estime «tirer son épingle du jeu» en échangeant la boxe contre le tir, a expliqué son président Stéphane Troussel. Depuis cet hiver, le terrain des Essences à La Courneuve, ex-terrain de l’armée en train d’être dépollué, ne convenait plus, devenu apparemment trop petit pour abriter les épreuves de tir. Une épine du pied pour les organisateurs, qui a déjà retouché la carte en septembre 2020.