Plusieurs pilotes ont profité des essais d’Abu Dhabi, mardi, pour découvrir leur nouvelle écurie. Ce fut le cas de Pierre Gasly, qui a signé le 4e temps et effectué 130 tours avec l’Alpine.

Deux jours après la fin de la saison, les écuries de F1 se sont retrouvées sur le circuit de Yas Marina pour une journée d’essais. L’occasion de tester les pneus Pirelli de la saison prochaine, avec l’introduction d’un nouveau composé s’ajoutant aux cinq déjà existants, pour des rookies (moins de deux Grands Prix au compteur) de rouler dans une F1 (Frederik Vesti chez Mercedes, Liam Lawson chez Red Bull, Jack Doohan chez Alpine, Felipe Drugovich chez Aston Martin, Théo Pourchaire chez Alfa Romeo et Pietro Fittipaldi chez Haas), mais aussi pour les pilotes transférés ou engagés de découvrir leur nouvelle écurie. Ce fut le cas de Pierre Gasly (Alpine), Fernando Alonso (Aston Martin), Nico Hülkenberg (Haas), Nyck de Vries (AlphaTauri), Logan Sargeant (Williams) et Oscar Piastri (McLaren).

Dans ce contexte particulier, les chronos sont évidemment anecdotiques, et Carlos Sainz ne devrait sans doute pas s’enorgueillir d’avoir fini la journée au sommet de la feuille de temps en 1’25″245. Au total, 24 pilotes ont signé au moins un tour chrono et un peu plus de deux secondes séparent le plus rapide du moins rapide (Théo Pourchaire en 1’27″591). Le plus présent en iste a été De Vries, qui a effectué 151 tours dans l’AlphaTauri. Mais pas moins de 14 pilotes ont roulé plus de 100 tours et le plus faible total est pour Charles Leclerc, 56 tours avec sa Ferrari.

Les résultats des essais.
Les résultats des essais.

Parmi les pilotes les plus observés lors de cette journée, Fernando Alonso a signé le 12e temps dans l’Aston Martin, avec 97 tours au compteur. L’Espagnol s’est déclaré ravi de cette première expérience avec la monoplace verte : « Quand j’ai signé pour Aston Martin, j’étais heureux à 90 %. Quand j’ai observé leur fin de saison et leurs progrès, je l’étais à 100 %. Et après avoir roulé dans la voiture, je le suis à plus de 100 %. Le potentiel de l’équipe est exceptionnel. »

Pierre Gasly, dans l’Alpine, est allé un peu plus vite que celui qu’il remplace dans l’écurie française, avec le 4e temps en 1’25″689, et 130 tours, l’idéal pour se familiariser avec son nouvel environnement. Oscar Piastri, qui a lui pu prendre le volant de la McLaren, a terminé 14e de la séance (123 tours) en 1’26″340.

publié le 22 novembre 2022 à 15h35 mis à jour le 22 novembre 2022 à 15h42