Les Gunners ont pris le meilleur sur les Red Devils au terme d’un match spectaculaire (3-2).

Arsenal est un leader impressionnant. Et en a encore fait la démonstration lors de ce choc haletant face à Manchester United (3-2). Vainqueurs à l’arraché, les Gunners sont plus que jamais les leaders incontestés de cette Premier League en allant cherchant au bout de leurs ressources cette victoire importante.

Trois points acquis de manière logique tant ils auront dominé, surtout en seconde période. Intenses d’entrée, en exerçant un pressing constant, les Londoniens ont toutefois été surpris par l’homme en forme de Man. United, Marcus Rashford, auteur d’une frappe splendide de plus de 20 mètres qui a fait mouche (0-1, 17e). Mais les Gunners n’ont pas douté longtemps puisque Nketiah a conclu, de la tête, un joli mouvement collectif et un centre précis de Xhaka (1-1, 24e). Si McTominay a sollicité Ramsdale dans la foulée (29e), c’est bien Arsenal qui a enflammé la partie après la pause.

Nketiah, ce héros

Un choc qui a pris une autre dimension lorsque Saka a décoché une frappe magnifique laissant impuissant De Gea et faisant exploser l’Emirates (2-1, 53e). Mais, là encore, les Mancuniens ont répondu de manière cinglante sur un corner mal repoussé par Ramsdale et repris de la tête par Lisandro Martinez (2-2, 59e). Pas le temps de souffler et Arsenal a repris sa domination, monopolisant le ballon, trouvant des décalages sur toute la largeur Saka, Martinelli, Odegaard : tous les joueurs offensifs y allaient de leurs percussions pour marquer mais c’est finalement Nketiah qui allait être le héros du match. Après un duel raté (84e), il a fait chavirer son public en prolongeant une frappe d’Odegaard (3-2, 90e+3). Arsenal est bien sur un nuage en conservant ses 8 points d’avance sur City en tête.