Kotaro Matsushima (à gauche) et Sekou Macalou (à droite) lors du match entre la France et le Japon à Toulouse le 20 novembre 2022. CHARLY TRIBALLEAU/AFP

Le XV de France a bouclé face au Japon une année 2022 marquée par dix victoires en autant de matchs.

496 jours que le XV de France n’a plus perdu. Depuis le 17 juillet 2021 et une défaite en Australie (33-30). Les Bleus ont ensuite réalisé le Grand Chelem, vaincu (entre autres) la Nouvelle-Zélande, l’Australie et l’Afrique du Sud, soit le trio de référence. Et dominé le Japon à trois reprises. La dernière, ce dimanche, au Radium de Toulouse, ne restera pas dans les annales, à part qu’elle porte à treize le record du nombre de victoires d’affilée. Un succès 35-17 pas époustouflant, avec seulement quatre essais inscrits et quelques approximations. Mais, après deux sommets d’intensité contre les Wallabies et les Springboks, les jambes étaient sans doute un peu lourdes.

Que retenir de ce test face aux joueurs nippons, débuté sous une pluie battante qui s’est mise à tomber pile au coup d’envoi? Que Damien Penaud est vraiment le facteur X de ce XV de France. L’ailier de Clermont a aplati à deux reprises, portant son total sous le maillot bleu à 21 essais. Pour dépasser Yannick Jauzion et Patrice…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Black Friday

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous