L’Américaine, médaillée d’or olympique du saut à la perche en 2012, a annoncé sa retraite jeudi, alors que les championnats d’athlétisme des États-Unis débutaient à Eugene dans l’Oregon.

Jennifer Suhr, qui a remporté l’argent olympique à Pékin avant de s’emparer de l’or à Londres quatre ans plus tard, avait déjà choisi de ne pas participer à ces championnats nationaux, qui servent de sélection pour les Championnats du monde prévus en juillet sur le même site de Hayward Field. « Les mots me viendront bientôt, mais mon cœur et mon âme sont prêts pour la prochaine phase de ma vie », a posté sur ses réseaux sociaux Suhr, 40 ans, qui avait participé à tous les championnats américains depuis 2006. « Le saut à la perche a débloqué plus que ce que j’aurais pu souhaiter et m’a permis de vivre plus que ce dont j’aurais pu rêver », a-t-elle souligné celle qui a également remporté le titre mondial en salle en 2016.

Suhr, qui a battu la Cubaine Yarisley Silva et la Russe Yelena Isinbayeva, longtemps patronne de la discipline, à Londres en 2012, possède toujours la meilleure performance en salle chez les femmes de tous les temps, avec un saut à 5,02 m, établi lors des championnats américains de 2013. Le record du monde, établi en plein air, appartient à Isinbayeva depuis 2009, avec un saut à 5,06 m.