Ugo Humbert et Adrian Mannarino ont été écartés dès le premier tour du tournoi d’Eastbourne à quelques jours du rendez-vous de Wimbledon.

Les Français Ugo Humbert (103e mondial) et Adrian Mannarino (73e) ont été éliminés dès le premier tour du tournoi sur gazon d’Eastbourne, mardi, par le Brésilien Thiago Monteiro (94e) et le Britannique Daniel Evans (33e).

Les deux tricolores ont été victimes d’adversaire extrêmement réalistes sur les balles de break obtenues et très solides sur leur engagement.

Humbert avait réussi à conserver le sien tout le premier set et avait pris le meilleur au tie-break 7-2.

Mais Monteiro a ensuite converti les deux balles de break qu’il s’est procurées, une dans chaque set, sans en concéder aucune pour gagner les deux manches suivantes 6-3 et 6-4.

Scénario assez similaire pour Mannarino, si ce n’est qu’il a été battu en deux sets, 6-3 6-4.

Evans a breaké dès sa 2e occasion dans la première manche et sur la première lors de la seconde, pour mener 5-4, alors que le Français a raté la seule occasion qu’il a eue de revenir à 5-5.

Il n’y a donc déjà plus de Français en lice chez les hommes à Eastbourne, alors qu’aucune femme n’était entrée dans le tableau principal.

Parmi les autres résultats notables dans le tableau masculin, le Britannique Ryan Peniston, 147e joueur mondial, a renversé Holger Rune (29e), quart de finaliste à Roland-Garros.

Le Danois de 19 ans, tête de série N.8, avait remporté le premier set 6-4, mais la nouvelle coqueluche du tennis britannique s’est battue pour arracher la deuxième manche 7-5 au tie-break avant de survoler le troisième acte (6-1).

La semaine dernière, pour son premier tournoi de l’ATP Tour, à 26 ans, au Queen’s, Peniston s’était offert le Norvégien Casper Ruud, finaliste sur la terre battue parisienne, au premier tour.

Peniston, qui s’est vu offrir une wild card pour disputer Wimbledon la semaine prochaine, avait ensuite été sorti en quart de finale par le futur finaliste, le Serbe Filip Krajinovic.