Petit changement dans le paysage tennistique. Les instances de l’ATP vont autoriser la communication joueur-coach depuis les tribunes.

L’ATP, l’instance qui chapeaute le circuit masculin de tennis, a annoncé mardi qu’elle allait autoriser cette saison, et à l’essai, les communications entre les joueurs et leur entraîneur en tribunes à partir du 11 juillet, y compris à l’US Open (29 août-11 sept).

Ces échanges «verbaux et non-verbaux» ne seront autorisés qu’à partir de certains sièges dans les tribunes et à condition de ne pas interrompre le jeu et de ne pas gêner l’adversaire.

Les échanges verbaux entre le joueur et son coach ne seront possibles que lorsqu’ils sont du même côté du court et devront se limiter à des mots ou des phrases courtes, sans dialogue, a précisé l’ATP. Les gestes seront toujours autorisés.

Les coaches ne seront, en revanche, pas autorisés à communiquer avec leur joueur s’il quitte le court pendant le match, quelle qu’en soit la raison.

Des pénalités et des amendes sont prévues en cas d’abus.

La WTA avait procédé dès 2020 à un essai pour le coaching depuis les tribunes.

La question de la communication entre les joueurs et leur entraîneur a souvent été posée dans le tennis professionnel, certains joueurs accusant leurs adversaires d’avoir reçu des consignes alors que c’est théoriquement interdit.