La prestation impressionnante de Paul Pogba, la solidité de Varane, mais également des attaquants français moins inspirés : retrouvez les Tops et les Flops de la rédaction à l’issue de cette rencontre entre la France et l’Allemagne (1-0).

Tops

Pogba, une prestation majuscule
Dans la lignée de sa prestation en amical face à la Bulgarie (3-0), Paul Pogba a livré une prestation royale face à l’Allemagne (1-0). D’entrée percutant, le joueur de Manchester United a rayonné dans l’entrejeu, éteignant l’activité du milieu adverse et ne se contentant pas uniquement de ratisser des ballons. Offensivement, on l’a ainsi vu assurer les transitions offensives avec quelques bonnes transmissions, dont un renversement de jeu décisif vers Lucas Hernandez qui amène le but français. Encore à la passe sur le but refusé de Mbappé (66e), il semble être revenu au niveau auquel on l’a vu lors du dernier Mondial.

Varane, symbole d’une défense infaillible
Le taulier de la défense française a bien répondu présent. S’il n’avait pas vraiment d’adversaire direct, Gnabry, Müller ou Havertz dézonant pas mal, cela n’a pas posé problème à Varane, qui a su remporter les duels qu’il fallait. Il a surtout fait apprécier sa lecture du jeu allemand sur les nombreux centres envoyés. Bien placé, il a tout repoussé sur son passage, notamment dans le domaine aérien. Un match de patron.

La France a retrouvé ses vertus défensives
Connus pour avoir construit la plupart de leurs succès grâce à une bonne défense (Mondial 1998 et 2018), les Bleus ont été « bluffants » dans ce domaine au cours de ce premier match de l’Euro. Choisissant volontairement de subir dans leur camp, les Français ont fait preuve de beaucoup de solidarité avec des lignes resserrées et un bloc bien compact. Sérieux en défense, ils ont également été en verve au milieu. Au-delà de la prestation de Pogba, Kanté et Rabiot ont couvert du terrain pour boucher les espaces.

Flops

Les Bleus moins inspirés devant
Si défensivement, le Français ont été au niveau, ils ont été moins percutants offensivement. On attendait ainsi beaucoup du trio Griezmann-Benzema-Mbappé mais les trois hommes n’ont finalement pas beaucoup combiné et ont surtout défendu. En contre-attaque, ils auraient pu faire la différence mais ils ont parfois manqué de lucidité, Mbappé étant souvent signalé hors-jeu notamment. Il va encore falloir régler les automatismes. Ces Bleus-là ont donc encore de la marge et c’est prometteur.

Une Allemagne inoffensive
10 tirs et seulement un seul cadré : tel est le pauvre bilan de l’Allemagne dans ce match. Adepte de la possession du ballon (62% ce mardi soir), la Mannschaft n’a pas forcément fait bon usage du ballon, en ne trouvant pas la clé pour forcer le verrou français. L’attaque allemande n’a pas été plus inspirée que son homologue, Thomas Müller ne trouvant pas des relais à ses côtés, Gnabry et Havertz paraissant trop tendres. Quant à la défense, elle a paru à la limite sur certaines offensives françaises et l’expérimenté Hummels, auteur d’un but contre son camp, représente quelque part ce manque de sûreté.