Le présentateur TV a une relation tumultueuse avec la plus grande épreuve cycliste au monde en raison d’un accident survenu en 1989.

Laurent Ruquier ne garde pas un très bon souvenir du Tour de France et de sa première apparition en tant que journaliste pour Europe 1 en 1989. Invité d’Anne-Elisabeth Lemoine à l’émission «C à vous», l’animateur TV est revenu sur une mésaventure survenue à cette époque alors qu’il devait livrer une chronique quotidienne sur la radio. «Je devais amener les textes que j’avais écrits entre 5 heures et 8 heures du matin. Les assistants, les auteurs sont logés à 40 ou 50 kilomètres de l’endroit où a lieu l’étape. Le matin, il fallait y aller en voiture. J’avais le permis, mais je ne conduisais pas ou peu, et j’ai eu un grave accident de voiture. Le Tour s’est arrêté pour moi au bout de deux semaines», a expliqué le Havrais très amer car il s’agissait de sa première grande mission sur une radio matinale. «Ça s’est arrêté prématurément. Et croyez-moi, ça marque», a ajouté Laurent Ruquier qui n’a donc pas assisté à l’incroyable dénouement de l’édition 1989 finalement remportée par Greg Lemond devant Laurent Fignon à l’issue d’un contre-la-montre de légende avec 8 secondes d’avance à Paris.

À VOIR AUSSI – Les premiers mots de Sadio Mané au Bayern Munich