Ils vont partir à la retraite ou vont changer d’écurie. Sebastian Vettel, Nicholas Latifi, Daniel Ricciardo et Mick Schumacher ne seront pas sur la grille l’an prochain. Pour leur dernier GP (ou pas), ils ont connu des fortunes diverses. Pour Pierre Gasly et Fernando Alonso, l’adieu à Alpha Tauri et Alpine ne s’est pas conclu comme espéré.

Ce Grand Prix d’Abu Dhabi, le dernier de la saison 2022, était spécial pour six pilotes. Sebastian Vettel disait adieu à la F1. Mick Schumacher, Nicholas Latifi et Daniel Ricciardo, qui n’ont pas de baquet pour l’an prochain, espèrent de leur côté que ce n’était qu’un au-revoir, même si leurs chances de rebondir paraissent maigres. Quant à Fernando Alonso et Pierre Gasly, ils vivaient leur dernière course avec leur écurie actuelle, Alpine et Alpha Tauri. Voici comment l’histoire s’est terminée pour eux.

Vettel, le point final

Sebastian Vettel a achevé sa saison comme il l’avait débutée lors du GP des Etats-Unis 2007 avec BMW : en décrochant un point. Une huitième place à l’époque, une dixième dimanche, alors que son équipier Lance Stroll s’est classé huitième. Le compteur final de l’Allemand affiche 3098 points : 1577 avec Red Bull, 1400 avec Ferrari, 80 avec Aston Martin, 40 avec Toro Rosso et donc 1 avec BMW. Pointé à la quatrième place après 19 tours, Vettel n’a pas tiré profit de sa stratégie à un arrêt. « J’aurais aimé finir en marquant plus de points mais je me suis quand même amusé »,déclarait-il.

Ricciardo sur une bonne note

Sa bonne humeur permanente méritait qu’il boucle son parcours sur une note joyeuse et Daniel Ricciardo s’est offert cette fin heureuse en décrochant une neuvième place et en entrant dans les points pour la huitième fois cette saison. Ce résultat, combiné à la sixième place de Lando Norris, ne suffit toutefois pas à McLaren pour reprendre la quatrième place du Championnat à Alpine (173 points contre 159). L’Australien devrait retrouver Red Bull l’an prochain, dans un rôle de pilote de réserve.

Schumacher s’est accroché

Remercié par Haas jeudi matin, Mick Schumacher va tenter de se recaser pour faire rebondir sa carrière en 2024. Ce GP d’Abu Dhabi ne plaidera pas forcément en sa faveur puisque l’Allemand s’est surtout illustré en percutant la Williams de Nicholas Latifi par l’arrière, alors qu’il attaquait le Canadien pour le gain de la seizième place. Malgré une pénalité de 5” pour cette faute, Schumacher se classe 16e, devant son équipier Kevin Magnussen.

A l'origine d'un accrochage avec Latifi, Schumacher se classe 16e. (EXPA/ Hasan Bratic)
A l’origine d’un accrochage avec Latifi, Schumacher se classe 16e. (EXPA/ Hasan Bratic)

Latifi encore dans le coup

L’an dernier, il avait été à l’origine du chaos de la fin de saison en provoquant par son crash l’intervention de la voiture de sécurité qui avait retourné le duel Hamilton/Verstappen. Cette fois encore, Nicholas Latifi (27 ans) est impliqué dans le seul accrochage du Grand Prix, mais bien malgré lui et sans neutralisation de la course cette fois. Contraint de repasser par les stands pour réparer sa Williams, le Canadien est reparti en dernière position et a jeté l’éponge à deux tours de l’arrivée en raison d’un souci électrique. Il est tout de même classé 19e.

Alonso, sa routine chez Alpine

L’aventure de Fernando Alonso chez Alpine s’est conclue par un abandon sur souci mécanique, à la fin du 27e tour, alors qu’il pointait en dixième position. « C’est à l’image de la saison, j’ai dû avoir une dizaine de soucis techniques sur ma voiture cette année », résumait l’Espagnol de 41 ans, qui va remplacer Vettel chez Aston Martin. L’Espagnol termine neuvième du Championnat, 11 points derrière Ocon qui s’est classé septième ce dimanche. C’est la première fois qu’il est devancé par un équipier sur une saison depuis Button chez Honda en 2015.

Gasly et Alpha Tauri finissent mal

Les histoires d’amour finissent mal, en général. Pierre Gasly, qui aura connu tous les honneurs avec son écurie de Faenza (premier GP en 2017, premier podium en 2019 et première victoire en 2020) aurait « préféré finir d’une meilleure manière » que sur cette anonyme 14e place. « C’était très compliqué aujourd’hui, à l’image de la saison », résumait celui qui portera les couleurs d’Alpine dès mardi lors des essais d’Abu Dhabi.

publié le 21 novembre 2022 à 07h38 mis à jour le 21 novembre 2022 à 07h40