Team Malizia et les autres concurrents sont partis de Mindelo (Cap-Vert). JOSE JORDAN / AFP

Les cinq voiliers engagés sont repartis mercredi après-midi de Mindelo (Cap-Vert). Ils sont attendus le 9 février prochain au Cap (Afrique du Sud).

Les cinq voiliers engagés sur The Ocean Race (ex-Volvo Ocean Race), course autour du monde en équipage avec escales, sont repartis mercredi après-midi de Mindelo (Cap-Vert) pour la 2e étape, en direction de l’Afrique du Sud après une traversée du Pot-au-Noir.

Les équipages se dirigent vers l’hémisphère sud pour une navigation via cette fameuse ceinture de quelques centaines de kilomètres également appelée zone de convergence intertropicale, redoutée des marins en raison des ralentissements qu’elle peut provoquer. «S’ils veulent le traverser par l’ouest, ils doivent faire de l’ouest dès le départ (…) Les équipages pourraient rester bloqués pendant quelques heures dans le Pot au Noir mais probablement pas longtemps», a toutefois estimé le métérologue spécialisé Christian Dumard.

Cette 2e étape de 4.600 milles entre Mindelo et Le Cap (Afrique du Sud) s’annonce plus paisible que la première, en raison de l’anticyclone de Saint-Hélène, qui se déplace lentement vers le sud au fur et à mesure du parcours. L’arrivée est prévue le 9 février.

La première étape pour Holcim-PRB

La flotte est composée des équipages de 11th Hour Racing Team (USA), Team Malizia (GER), Biotherm (FRA), Holcim-PRB (SUI) et Guyot Environnement-Team Europe (FRA/GER). La première étape, entre Alicante et Mindelo, a été remportée le 21 janvier après 5 jours de course par Holcim-PRB, devant 11th Hour Racing et Team Malizia. L’équipage allemand devra toutefois faire sans son barreur principal, Boris Hermann, blessé à un pied lors de la 1re étape et remplacé pour cette 2e étape par l’expérimenté navigateur Yann Eliès.

À bord, chaque équipage est composé de 5 marins, dont au moins une femme. Les équipes naviguent sur un Imoca, monocoque de 18 m rendu célèbre par le Vendée Globe. Véritable marathon des mers, The Ocean Race doit durer un peu moins 6 mois. Partie d’Alicante le 15 janvier, la course s’achèvera à Gênes (Italie) le 1er juillet.

Le départ de la course, née en 1973, a habituellement lieu tous les trois ans, mais il a été décalé à deux reprises en raison de la pandémie de Covid-19. La dernière édition, disputée en 2017/2018, a été remportée par l’équipe Dongfeng (Chine), emmenée par le skipper Français Charles Caudrelier, au terme de 126 jours de course.