Juan Pablo Montoya va prendre part pour la première fois au Championnat du monde d’Endurance de la FIA (WEC) sous les couleurs du team Dragonspeed en 2021.

Après une saison d’absence, l’écurie américaine fera son retour dans la catégorie LMP2 l’année prochaine et pourra compter sur le renfort du légendaire colombien. Les deux parties se connaissent bien pour avoir participé aux 24 Heures du Mans ensemble en 2019.

Montoya s’apprête à vivre son premier programme complet (six courses au menu) au plus haut niveau de l’endurance mondial. Le Colombien possède déjà une jolie expérience des épreuves de longue haleine après trois saisons en IMSA avec le team Penske Acura Daytona Prototype, dont un sacre en 2019.

 » Je suis vraiment ravi de rejoindre DragonSpeed pour toute la saison du WEC », s’enthousiasme celui qui partagera le volant de l’ORECA-Gibson n°7 avec Ben Hanley et Henrik Hedman. J’ai vécu une expérience incroyable avec eux cette année au Mans et j’ai hâte de courir à nouveau sur autant de circuits mythiques avec un groupe de personnes aussi formidable. »

Boulimique de sport auto

Véritable touche-à-tout du sport automobile mondial, Montoya ajoute avec le WEC une nouvelle discipline à son impressionnant CV qui inclut également le CART, l’IndyCar, la NASCAR, l’IMSA et la Formule 1 avec Williams-BMW et McLaren-Mercedes au début des années 2000.

Parmi ses victoires mémorables, citons en vrac un double succès aux 500 Miles d’Indianapolis, trois victoires aux 24 Heures de Daytona, sept Grands Prix de F1 (dont celui de Monaco) et un sacre en CART.

Le bouillant colombien avait découvert les 24 Heures du Mans avec le team United Autosports (LMP2) en 2018 avant de récidiver l’année passée avec Dragonspeed.

Lire la suite sur Sport Auto

Cet article WEC – Montoya au départ de la saison 2021 avec Dragonspeed est apparu en premier sur Sport Auto.