Uni Atonio félicité par Romain Ntamack (à gauche) et Ethan Dumortier. GONZALO FUENTES / REUTERS

Le jour de sa 50e sélection, le pilier droit du XV de France a inscrit son premier essai sous le maillot bleu, servi en bout de ligne par Thomas Ramos. Une première célébrée avec joie par ses coéquipiers. «Un premier essai en 50 sélections, ça ne fait pas beaucoup, s’est amusé le Rochelais interrogé par l’AFP. Mais je ne suis pas là pour marquer des essais. Je suis là pour faire avancer l’équipe et apporter de l’ambiance. (…) Si je marque, c’est que l’équipe a avancé et que, pour une fois, j’étais bien placé. Je sais que, aussi proche de la ligne, si tu ne marques pas…»

Après cette victoire 41 à 28 face au pays de Galles, Uini Atonio a également dressé un court bilan de ce Tournoi des six nations achevé, pour la troisième fois en quatre ans, à la 2e place. «Ça se voit que l’équipe vit bien. On n’est pas bien entrés dans le match mais la force de ce groupe, c’est de travailler dur et de bosser l’un pour l’autre. On est en progrès, ça se voit. Il ne faut pas s’enflammer mais on a fait une bonne performance.»

Uini Atonio a inscrit samedi son premier essai sous le maillot bleu. GONZALO FUENTES / REUTERS